Interview Etienne de Swardt

Interview Etienne de Swardt

Partenaire des premières heures du Nez Insurgé, Etat Libre d'Orange ne cesse de nous séduire.

A l'occasion de la sortie de sa nouvelle création, "You or someone like you", Etienne de Swardt a répondu à nos questions avec ce génial alliage d'humour et de poésie qui fait toute la singularité et le charme de cette maison pas comme les autres.

Etat Libre d'Orange a imposé son style audacieux et sa liberté de créer. En 2017 qu’est-ce qu’un parfum libéré ?

Arfff je sais pas. Condamné d'office.

Vous intellectualisez beaucoup les parfums qui portent néanmoins une vraie charge érotique et charnelle. Qui du cérébral ou du sensoriel finit toujours par l’emporter ?

Ma femme quand elle me dit qu'il faut sortir le chien et vider le lave linge. J'ai fait il y a longtemps allégeance à la féminité.

Quel est selon vous le sens le plus connecté au parfum et pourquoi ?

Le goût, inscrit tout aussi profondément dans nos mémoires de mammifère que l'odeur de l'apaisine pour le nourrisson que je suis encore à reprendre le sein puisque la femme est l'avenir de l'homme. Elle habite le souvenir d'un manque. Un peu de sang sur les cuisses et le grand abandon. Ô que j'aille à la mèr(e), allo maman bobo, beau comme de l'antique non ?

Citez parmi vos créations le ou les parfums les plus proches du goût ?

Non pas celui trop immédiat né de l'esprit déglingué d'un voleur de salive perdu en mer entre les cuisses de toutes les femmes mais tous les autres plus sournois, plus tragiques à voler le feu sacré des convenances et autres vestales en Prométhée égaré dans le consumérisme post européen.

Je pense au Faune et à Nijinski à brutaliser les nymphes, je pense au Marquis de Sade en prince luciférien à attaquer le soleil et la vertu de Justine, je pense à la folie d'Hermann comme celle du roi des Aulnes apeuré au galop dans la nuit.

Quel commentaire concernant un de vos parfums vous a le plus marqué ?

"Vos parfums sont très beaux et ne craigniez rien jeune homme car c'est très beau d'être un imposteur" me disait Jacques Damase il y a si longtemps déjà.

Découvrez ou redécouvrez les créations d'Etat Libre d'Orange ici.

Commentaires

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url with http://)
* Comment: